Lean numérique pour la partie I4.0: Big Data, système de Production Cyber Physique. Frank Paris, Megève, Haute-Savoie

Cet article montre le rôle capital des encours de production dans la maîtrise des délais, la vidéo est basée sur un exemple de Eli. Goldratt dans son livre « Le but ». Ce sujet est traité dans mon cours ToC-Lean-6Sigma donné à l’Uni de Lausanne depuis 2013.

Taichii Ohno a mis 40 ans pour développer son concept, il s’est heurté au concept de Sloan: 1) Fabrication sur stock, 2) Comptabilité analytique et 3)Make or buy. Le système Kanban a été développé dans le but de maîtriser les encours et ainsi augmenter le respect de la date ciblée. La méthodologie Kanban est bien connue, on en diminue progressivement le nombre, les délais se raccourcissent et les problèmes priorisés sont réglés avec du Kaizen DMAIC. Le Kanban nécessite une infrastructure dans l’atelier (panneau Kanban, transfert des étiquettes pour l’autorisation de produire, etc…) et il est nettement plus facile lorsque les machines sont dédiées au produit et alignées pour faire des lignes de production. Il est nettement plus facile lorsque les débits sont constants et qu’ils correspondent à la demande des clients, etc…

Le synchroniseur digital existe depuis les années 2000, il est utilisé pour produire sur une plateforme avec des métiers ou sur des lignes et en plus il gère très bien les petites tailles de lots et un très grand nombre d’articles. C’est une sorte de chef d’orchestre qui supervise toutes vos activités en reproduisant ~100% de la réalité. Il n’a pas besoin d’une infrastructure dans vos ateliers, il gère vos encours, les diminue comme avec Kanban et les modifications sont instantanées. Il permet de simuler vos améliorations et également de choisir parmi les scénarios de productions, ceux qui vous intéressent le plus en fonction des délais et d’EBITDA. Les gains sont démontrés chaque jour chez nos 2500 clients qui utilisent le synchroniseur numérique Asprova.

Cependant il y a un « hic », c’est le blocage « psychologique » qui dit qu’il est impossible de mettre sur spec toutes les contraintes que le chef d’atelier gère au quotidien. Ce blocage de la vision fait que le Lean numérique, souvent n’est pas envisagé, « chez nous c’est complètement impossible… ». Heureusement Elon Musk et sa conduite autonome démontre chaque jour que quelque chose infiniment plus compliqué est réalisable. Pourquoi le status quo alors que les entreprises ultra compétitives avancent à grand pas en révisant quotidiennement leurs spec avec du Kaizen et du 6 sigma? j’installe Asprova chez vous en 6 mois, c’est le moteur digital du Lean.

Inscrivez vous sur ma chaîne YouTube et regardez mes vidéos sur le « Management de la performance »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *